Tous les articles par cdavila

Inciter à jouer les détectives 



Statue acéphale et fragmentaire d’Artémis chasseresse-
Œuvre gréco-romaine, copie d’un original hellénistique.
Provenance : Péloponnèse
Collection Nani, Venise. Achat, 1841 inv. E 39 – Musée Lapidaire.

par Jérémy DAVILA, EsaA.


L’idée est de proposer au public un exercice ludique de déduction à partir d’une documentation sur la déesse Artémis et ses caractéristiques physiques quant à ses représentations dans l’art gréco-romain, dans le but de reconstituer la statue à son état originel comme elle aurait pu être représentée. Plusieurs choix de remplacement des membres manquants à la statue s’offriront au public, en parallèle aux indices fournis par les descriptions de représentations diverses et variées de la déesse. La reconstitution pourra alors se faire sous forme d’esquisse, à partir de données trouvées. Par ailleurs, certains éléments peuvent induire en erreur, car les aspects propres à une divinité peuvent s’apparenter à ceux d’une autre. Il sera donc primordial qu’une documentation rigoureuse soit effectuée afin de ne pas métamorphoser la déesse.