Monde[s] pluriel[s ]

par Marylin MORVILLIERS  et Solène RESTOY, EsaA

Projet 1

Nous sommes parties de l’idée de la “pluralité des mondes”, des idées, des histoires et des histoires de l’art. Nous voudrions faire apparaître l’idée que les mondes quels qu’ils soient sont multiples (pour ne pas dire indénombrables) et que nos connaissances se limitent à une toute petite partie de cette multiplicité. En se plaçant en tant que spectateur, nous avons imaginé un ensemble d’objets concentrés formant des sphères qui constitueraient dans leur vision globale un globe. Les sphères seraient constituées d’une multitude d’objets en tout genre témoignant de l’ensemble des mondes. Au niveau de la scénographie, l’idée serait de plonger le spectateur dans une salle immense et sombre, placer l’ensemble des objets au milieu de la pièce. Le but étant de diffuser un sentiment de petitesse et impressionnant face à un complexe qui nous dépasse à première vue.

Projet 2

Nous sommes parties de l’idée de la pluralité des mondes, des idées, des histoires et des histoires de l’art. Nous voudrions faire apparaître l’idée que les mondes quels qu’ils soient sont multiples (pour ne pas dire indénombrables) et que nos connaissances se limitent à une toute petite partie de cette multiplicité. En se plaçant en tant que spectateur, nous avons imaginé un ensemble d’objets appartenant à tous les mondes lévitant autour d’un cœur magnétique. Les objets seraient en attraction autour d’un point représentant ce qu’il pourrait y avoir en commun entre chaque monde. Les objets soumis à l’attraction pourraient bouger mais pas tomber ce qui imagerait le fait que rien n’est stable, la connaissance toujours en évolution et que rien ne peut être tenu pour acquis. Au niveau de la scénographie, l’idée serait de plonger le spectateur dans une salle immense et sombre, placer l’ensemble des objets au milieu de la pièce. Le but étant de diffuser un sentiment de petitesse et impression face à un complexe qui nous dépasse à première vue.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.